Vie locale

Publié le lundi 21 août 2017

Une forte mortalité de chiens

L’enquête diligentée hier par la Direction Départementale de la Protection des Populations auprès des vétérinaires du département a révélé 5 nouveaux décès de chiens. Cette enquête faisait suite au signalement de la mort de 3 chiens, consécutive à une baignade ou un abreuvement en Loire.
Les animaux ont succombé à des troubles neurologiques, digestifs et/ou respiratoires très rapidement après s’être baigné ou avoir bu dans la Loire.
Au total à ce jour, 12 intoxications ont été signalées depuis le 9 août, dont 8 mortelles, dans les secteurs Montjean-sur-Loire, St Saturnin-sur-Loire, Mûrs-Erigné, St Jean-des-Mauvrets, Le Thoureil et les environs de Saumur

Des cyanobactéries responsables

Les analyses effectuées à l’endroit de la baignade de chiens décédés ont permis de confirmer la présence de deux genres d’algues de la famille des cyanobactéries dont la toxicité est reconnue : OSCILLATORIA et FORMIDIUM. Ces deux algues sont reconnues comme secrétant des neurotoxines en particulier et notamment l’anatoxine mise en évidence dans plusieurs cas de mortalité de chien dans d’autres départements.

Ces algues se développent sur des supports (cailloux, graviers..). Elles restent donc en général au fond des cours d’eau mais dans certaines conditions particulières, telles que l’étiage sévère que nous connaissons, elles apparaissent à la surface et forment des amas noirâtres particulièrement visibles et abondants sur la Loire et sur le Louet.

La baignade du Louet fermée

Si la baignade du Louet à Rochefort sur Loire ne présente pas d’amas importants, elle est cependant fermée par précaution jusqu’à nouvel ordre.

Ailleurs sur le Louet, il est formellement déconseillé de se baigner, de laisser se baigner ou s’abreuver les animaux, comme c’est le cas pour la Loire, où la préfecture rappelle que la baignade est strictement interdite.

Les pratiquant d’activités nautiques (canoë, kayak…)

doivent faire preuve de vigilance : ne pas se baigner ou aborder à des endroits présentant des concentrations d’algues, bien de laver en cas d’immersion accidentelle, bien laver le matériel.

Le bétail

La Préfecture renouvelle ses recommandations aux propriétaires d’animaux ou de bétail. Elle a informé les communes, la chambre d’agriculture et le Groupement de Défense Sanitaire de Maine-et-Loire des dangers que représente actuellement l’eau de la Loire pour les animaux qui peuvent s’y abreuver ou s’y baigner.

Ces conseils sont valables pour la Loire mais peuvent être élargis à titre de précaution aux eaux peu profondes et stagnantes qui comporteraient un dépôt d’algues abondant ou de la mousse.

 

Mesure de précaution concernant la Loire et les eaux stagnantes

Pour rappel, la baignade en Loire est totalement interdite.

Il est conseillé de :

  •  ne pas laisser les animaux boire ou se baigner ;
  • de tenir les chiens en laisse en bord de Loire ;
  • ne pas consommer l’eau ou les poissons qui y sont péchés ;
  • éviter pour les personnes le contact avec l’eau de la Loire (plages, boires…) ;
  • ne pas ramasser de bois ou d’objets qui ont été immergés ;
  • porter une attention particulière aux enfants qui pourrait ramasser des objets, jouer en bord d’eau et porter les mains à leur bouche.

Qualité des eaux de baignade

L’Agence régionale de santé contrôle régulièrement, avec un dispositif renforcé l’été, la qualité des eaux de baignade des baignades autorisées du département, qui confirme leur bonne qualité .
A ce jour aucun autre phénomène n’a été repéré dans le département. Par mesure de Précaution, la baignade du Louet est temporairement fermée.

Partager cette page sur :